FONDETT'AILES

                                       Un incident non prévu – bien terminé

                                 Le 17 novembre 1953 à Bach Mai - HANOÏ

J'effectuais un vol contrôle moteur sur "Bearcat" , après l'essai terminé , une petite séance de voltige et je me présente face à la piste , sens atterrissage à 50 mètres sol pour effectuer un peel off bien serré comme j'en ai l'habitude ! Roues au sol je contrôle mon axe et l'avion embarque sur la droite .Je réagis aux freins mais le gauche manque d'efficacité , j'ai beau pomper mais ne peut contrôler l'axe . Résultat .. : l'avion part en 90° droite , sort de la piste , le train endosse les trous , je perds le bout du saumon pliable de l'aile gauche et je passe doucement sur l'hélice !Les pieds sur le tableau de bord toujours harnaché de peur d'un éventuellement passage dos.  Rapidement la grue arrive et ma joie en pouvant mettre la main sur elle ! OUF !!

 Pour éclairer les lecteurs : les freins ne sont pas en pression permanente il faut "pomper " avant l'atterrissage. Mais j'ai trop serré mon virage et je n'ai pas eu le temps de les mettre en pression…..

La CRAVATE .. pour ceux qui me voyaient . Erreur de ma part ..  j'ai eu beau incriminer un mauvais fonctionnement du frein gauche aux mécanos !!

Résultat 10 points négatifs

Il y a eu d'autres qui ont essayé de m'imiter mais je reste le seul dans cette position verticale totale.

                                           BRAVO .au pilote !!

  

Sergent-chef pilote  Claude  LIEDET    GC 1/21   Artois

                                 Souvenir de Carrière
Colonel Claude LIEDET   Pilote Chasse 11.000 heures de vol.Brevet mécanicien avions 1949.Brevets pilote canadien et français 1951
                       11 Septembre 1955 - Meeting National à TOURS
           Présentation de notre Mystère IVA supersonique et passage MUR du SON
Affecté au 2/12 Picardie à Cambrai ,au retour de 21 mois de guerre en Indochine ( 346 missions - 3 fois touché . un équipier perdu ,un atterrissage forcé ).
Médaillé Militaire – Croix de guerre TOE -4 palmes , avec 1200 heures de vol dont 190 de MD450
Ouragan et 30h de Mystère IVA Tay ,mon Commandant d'Escadre m'a sélectionné pour présenter la première fois le M IVA . à ce grand meeting .
Participation de notre patrouille de France -OURAGAN-METEOR de la 30ème escadre chasse de nuit et de nombreuses patrouilles et solos étrangers , avions anciens et nouveaux- hélices et réacteurs -parachutistes ( colette DUVAL) et planeurs .
Le samedi 10 , je me suis rendu à TOURS, avec le Mystère IVA Tay n° 28   - 12-ZO.
L'après midi , briefings et répétitions + mur du son .
18 h 30 cocktail aux jardins de la Préfecture.
20 h dîner à l'Hôtel de Bordeaux
Pour les fanas visite de Chenonceaux.
Moi repas pris , j'ai regagné la chambre réservée au pilote du M IVA,
Dimanche 11 après repas et briefings , début des vols avions anciennes générations.
16 h 30 au tour des patrouilles et solos réacteurs .
18 h 45 très bonne MTO air calme ,je décolle , monte à 40.000pieds et entame mon piquer vertical pour viser le milieu de la piste et passe le mur du son au bon endroit .. sans rien casser aux alentours !! et j'enchaîne sur mon passage à 500 pieds et à 0.9 de mach côté opposé aux spectateurs puis débute la présentation, commentée à la radio , félicitations et rappel : que le pilote le sergent-chef LIEDET est un jeune!! ha ha !! en age - 27 ans ,et  en réacteurs : seulement 30 heures sur M IVA OK .
Un succès pas possible ( le seul mur du son ) devant 40.000 spectateurs .
J'étais le "clou" et dernier du meeting puis suite aux parachutistes .
Retour au sol avec les participants ,je me retrouve parmi les généraux BAILLY chef d'État Major de l'AA , BLANCHI , GARDE directeur du meeting , BASSET Cdt l 3ème Région et du Colonel CLAUSSE .
Re félicitations : ce fut un très beau meeting dont l'ampleur fut valorisée par votre travail .et pour la précision du passage de votre mur du son !!
Sorti de mon oiseau supersonique ,en tenue de pilote ,noyé dans la foule pour être acclamé et signer des programmes , j'entends un Papy dire à son petit fils « touche le pilote çà porte bonheur !! »en me serrant la main .Qu'est il devenu ce gamin ?
Retour au parking pour dire merci à mon avion et aux mécaniciens .
21 heure , repas de clôture à l'Hôtel de Bordeaux . Puis une bonne nuit content de ma journée . Le lundi 12 retour à CAMBRAI.
Lettre de félicitations à mon Cdt d'escadre.
Articles dans la presse locale de Tours et revues spécialisées.
Précisions : les premiers M IVA ne possédaient pas d'"auto commande "à la profondeur ce qui évitait à grandes vitesses de se mettre en oscillations et de "casser " la machine .
 De plus ils avaient la profondeur classique en deux parties PH ,créant un phénomène d'inversion des commandes juste en passant de .9 de mach au passage du mach.
Problème résolu avec la profondeur monobloc.
 Pour la petite histoire des gens cherchaient le 2ème M IVA car deux immatriculations: côté gauche N° 28 et le droit 12-ZO
Cet avion était tout neuf et par manque de mécaniciens à l'escadron le "travail" était incomplet !!

clmeeting55

Mystère IVA équipé de la profondeur classique en deux parties jusqu'au n°150
                                   Passage du mur du son
Pour le passage du mur du son : départ à 40.000 pieds , piqué à 60 degrés à .98 de mach il y a inversion des commandes : tirer pour piquer et à 1.05 tout redevient normal , inverse pour en ressortir .
Bien viser l'endroit du bang . Vers 15,000 pieds sortie des aérofreins pour creuser puis les rentrer et arriver à 500 pieds à 600 610 Kts très doucement pour éviter de se mettre en oscillations et tout casser !
Un peu le salaire de la peur ! Oreilles et accélérations en plus !!
A partir du n° 150 la profondeur classique a été remplacée par une monobloc et en plus aves autocommande.
 

 

 

 

 

Haut de page

Jeudi - Sem. 50 1 3 Déc. Lucie EPremier croissant

Nos Partenaires

Compteur